Estrada VS Dux

Hier soir la NSPW présentait au centre Horizon de Québec devant près de 500 spectateurs son gala du mois de février « Estrada VS Dux ». L’attraction principale de la soirée devait initialement opposer le champion Marko Estrada à l’invité américain Matt Cross, mais ce dernier a dû annuler sa participation plus tôt dans la semaine à cause d’une blessure. Un an après avoir vécu une situation similaire avec l’annulation de la venue de Davey Richards, remplacé à quelques jours d’avis seulement par Chris Hero, la NSPW a eu moins d’une semaine pour trouver un adversaire à Estrada. C’est vers l’Ontario que la fédération s’est tournée pour faire venir Tyson Dux, originaire du Nouveau-Brunswick tout comme le champion.

Dès les premiers matchs de la soirée j’ai trouvé que la qualité du spectacle était supérieure à l’habitude. Nous avons toujours droit à de la très bonne lutte au centre Horizon, mais hier on aurait dit que tous les lutteurs s’étaient donné le mot pour en offrir encore plus. Le match de Michael Style contre Scott Parker, le triple menace par équipe ainsi que le match de Matt Angel contre Jim Harrison ont su faire lever la foule qui est demeurée investie pour le reste de la soirée.

Je retiens plusieurs faits saillants de la soirée. Tout d’abord l’équipe Clean Up Society a remporté le match triple menace pour devenir les aspirants numéro un pour le championnat. L’ascencion de cette équipe qui a fait ses débuts seulement cet automne se poursuit encore.

« Monsieur Carte de Mode 2016 » Klode Maloon réussit pas mal toujours à faire quelque-chose d’intéressant sur les galas. Depuis des mois Maloon courtisait Scott Parker pour que ce dernier se joigne à son écurie. Puisque Parker ne finissait pas par se brancher, Maloon s’est tanné et Parker a subit une solide correction aux mains de Kickin’ n Stompin’ et de Michael Style, le nouveau venu dans l’entourage de Maloon. Selon Maloon, il n’a eu besoin que d’un seul coup de fil pour convaincre Style de se joindre à lui, contrairement à Parker qui se laissait courtiser depuis des mois. On aura donc droit à la rivalité Parker contre le clan Maloon dans les prochains mois.

On a pu revoir Soa Amin également sur le show. J’embarque vraiment bien là-dedans, j’en oublie que c’est Dru Onyx avec des souliers pointus. C’est vraiment le fun de voir un monstre comme Abdullah venir démolir des juniors, c’est un élément qu’on n’avait pas à la NSPW et qui ajoute beaucoup au show. J’espère que ça va se poursuivre. Je ne serais pas opposé non plus à un rematch pour le championnat contre Estrada, j’avais beaucoup apprécié leur match au dernier gala.

J’ai profité de l’entracte pour aller saluer Tyson Dux et lui parler de son match contre Masato Tanaka dans ZERO-1. Je vous avoue que je suis fasciné par Tanaka, c’est un lutteur qui me fait peur. On se souvient de ses matchs légendaire contre Mike Awesome dans la ECW et tous les coups de chaises en pleine tête que ces deux lutteurs ont enduré pour notre divertissement. Alors que Mike Awesome a connu une fin tragique (suicide), Masato Tanaka lutte toujours aujourd’hui dans des matchs d’un excellent calibre. Dux m’a mentionné que Tanaka était vraiment très cool, qu’il avait aimé travailler avec lui, mais nous avons conclu que Masato était sans doute un robot ou un surhomme quelconque.

Parlant de Tyson Dux, lui et Estrada nous ont offert une excellente performance pour conclure la soirée. Estrada a sorti une page du livre d’Hiroshi Tanahashi en exécutant deux frog splash de suite, un sur le dos de son adversaire avant de le retourner pour lui appliquer le second. Dux ne s’est pas avoué vaincu après ces deux impacts et il a fallu au champion un troisième frog splash sur Dux pour réussir le compte de trois. Belle performance de deux athlètes qui visiblement avaient un respect mutuel dans ce match.

Finalement, je me dois d’utiliser cette chronique afin de lever mon chapeau à Martin Girard qui a surpassé les attentes dans son match contre Jean-Frais. Je dois être honnête, je ne m’attendais pas à un bon match et finalement j’avais bien tort de douter. Les faits saillants du combat furent la plancha de Girard à l’extérieur du ring ainsi que le marteau-pilon que Jean-Frais a porté à Girard au travers d’une table. Les deux lutteurs peuvent être fiers de leurs performances et si ce match était le dernier de Martin Girard, je pense que ça se termine en beauté.

Avant de vous laisser voici quelque points en bref :

  • L’élite de Montréal prend le contrôle de la ligue et s’enligne pour avoir autant de membres que la NWO avec l’addition récente des deux membres de Dead End ainsi que de leur arbitre vendu.
  • La rivalité Pee-Wee vs Judas commence à s’étirer, il serait temps qu’on aille enfin le showdown entre les deux. Hier il y avait beaucoup de huées et d’insultes lancées vers Pee-Wee pendant sa promo, il est vraiment temps qu’ils se tapochent ces deux-là!
  • Markus Burke ça lui prendrait une toune d’entrée. En heel c’était le fun de pouvoir dire qu’il faisait son entrée sous les huées de la foule, maintenant c’est juste bizarre.
  • Pas de moitié-moité?! Je suis rentré chez moi avec mon envie de gambler insatisfaite…
  • Qu’est-ce qui se passe avec les digital downloads sur smart mark video? Il n’y a rien de nouveau depuis Estrada vs Hero. Notre collaborateur CasualQCFan habite en Alberta maintenant et il aimerait bien pouvoir regarder un gala de temps en temps…

Ça fait le tour, on se retrouve le mois prochain!